Pche au coup

Technique de pêche : la pêche au coup

 

Cette technique tient son nom du choix d'un emplacement (un coup) afin d'y attirer le poisson grâce à un amorçage ! Sous ce terme sont reprises plusieurs techniques : la pêche à la canne proprement dite, la pêche à l’anglaise, la pêche à la bolognaise et la pêche à la plombée. Ces techniques diffèrent tant d’un point de vue du matériel employé que du poisson recherché.

 

Les principales techniques de pêche : la pêche au coup

 

Pêche à la canne

C’est cette technique qui a permis à plus d’un pêcheur de faire ses premiers pas dans le monde de la pêche. De prime à bord assez simple (pas de moulinet) et peu coûteuse cette technique reste l’une des plus pratiquées. Le matériel à utiliser est constitué de deux éléments principaux : la canne et la ligne.

 

Choix de la canne à pêcheLa canne

Il existe actuellement une variété incroyable de modèles de cannes qui diffèrent tant par leur longueur que par les matériaux qui la composent (fibre de verre ou carbone). En fonction de la distance à laquelle on souhaite pêcher, deux types de cannes sont utilisés. Les cannes télescopiques pour une distance de pêche de 5 à 6 m et les cannes à emboîtements jusqu’à plus de 10 m. L’ajout d’un élastique dans le dernier scion de la canne (scion creux) permet une plus grande sécurité lors de la prise de gros poissons sur du nylon très fin. Le diamètre de l’élastique à utiliser doit être adapté au nylon utilisé (éviter l’utilisation d’un gros élastique avec un nylon de faible diamètre).

 

La ligne

Ligne pour pêche simple ou difficileComposée d’un corps de ligne, d’un flotteur, d’un bas de ligne, de plombs et d’un hameçon, la ligne doit être adaptée aux conditions et au type de poisson recherché. La présence d’un bas de ligne permet d’éviter de perdre le reste de la ligne en cas d’accrochage. Pour ce qui est du flotteur, plus les eaux sont calmes, plus il sera léger et aura une forme élancée. Au contraire dans les eaux courantes, le flotteur sera plus massif et renflé. Les plombs permettent d’équilibrer le flotteur (au raz de l’antenne). Elément important de la pêche au coup, le choix de la plombée est souvent responsable d’un échec.  Si l’on recherche des poissons plus capricieux, les plombs devront être étalés sur la ligne et non plus groupés.

 

Enfin, le choix de l’hameçon est également un élément important à la réussite d’une partie de pêche au coup. Celui-ci devra s’adapter au type de poisson recherché, et au type d’appât qui sera utilisé. Concernant la longueur de la ligne, celle-ci doit permettre de prendre facilement le poisson en main lorsque l’on tient la canne normalement. Avant d’entrer véritablement en action de pêche, une attention toute particulière doit être apportée à la préparation du matériel (tout doit être disponible à portée de main) et au sondage du fond. En effet, le sondage du fond renseignera le pêcheur sur le relief subaquatique.

 

La localisation éventuelle de zones plus profondes permet souvent de faire la différence.

 

Pour attirer et maintenir plus de poissons sur le « coup », le pêcheur utilise des amorces qui une fois lancées dans l’eau sous forme de boules, créent un nuage odorant qui attire les poissons présents aux alentours.

 

Pêche à l’anglaise

Développée par les pêcheurs anglais, cette technique permet d’aller chercher le poisson plus loin. La pêche à l’anglaise est une technique de pêche au coup au moulinet. Légère, fine et solide, la canne est équipée d’un moulinet à récupération rapide. Elle possède également un nombre d’anneaux plus élevé (11 à 13). Droit pour les eaux calmes, ou ventru (en forme de boule ou de poire) pour les eaux plus agitées, le flotteur sera adapté en fonction des conditions de pêche. Il existe trois types de flotteur : le Waggler, le Stick et l’Avon. Pour permettre un ferrage correct du poisson, le nylon sera de densité plus élevée (permet de couler le fil pour éviter ainsi au flotteur de dériver). Enfin, le ferrage s’effectuera à la touche (attention pour la touche de brème, le flotteur remonte ou se couche) en effectuant un mouvement ample vers l’arrière.

 

Pêche à la bolognaise

A mi-chemin entre la pêche au coup et la pêche à l’anglaise, cette technique s’apparente à la pêche à la coulée. Les cannes sont plus longues (5 à 8 m) et présentent des anneaux plus gros. Lors de l’action de pêche, la bannière ne doit jamais être en avance sur le flotteur. Cette technique se pratique essentiellement dans les rivières larges et calmes.

 

Pêche à la plombée

Variante de la pêche au coup, la pêche à la plombée est une pêche au posé. Comme toute pêche « sur le fond », la touche sera détectée suite à un mouvement du dernier scion (quiver-tip ou swing-tip) sur la tablette de visualisation des touches.  Sur la ligne, on ajoute un amorçoir de type « feeder » qui une fois rempli, permet d’amorcer le coup de manière continue à chaque lancer. Le feeder contient un mélange d’amorce et d’esches. Enfin, pour encourager le poisson à mordre, l’eschage de l’hameçon sera copieux.

Website powered by Adrénaline